E.R.I.S. des surveillants d’élite en cas de nécessité

Ce matin-là les équipes d’intervention et de sécurité, les ERIS, transfèrent un détenu du grand banditisme. L’opération est imminente et s’annonce délicate. « Cette personne est parfaitement en mesure de pouvoir organiser, à l’aide de ses camarades de dehors, une exfiltration avec arme« , explique une responsable du groupe à son équipe.

Dissuader toute tentative d’évasion

De la prison de Nanterre (Hauts-de-Seine) au tribunal de cette même ville, il y a trois petits kilomètres. Mais c’est un parcours de tous les dangers pour cette unité spéciale. Le fourgon de la pénitencière avec le détenu à l’intérieur roule entre deux véhicules de l’ERIS. L’arsenal qu’ils emportEnt avec eux doit dissuader toute tentative d’évasion. Arrivés au tribunal, les hommes sont toujours sur le qui-vive. Leur mission est remplie, le détenu est présenté à un juge sans incident.

Merci à https://www.facebook.com/actupenit